sur noushistoiregalerievinsactuelLieux-ditsContactmentions légales

Contrairement à ce qu l’on pourrait penser,  il ne s’agit pas de pierres précieuses, mais de bouchons « précieux ».
Pour éviter des désagréments à nos clients et de gros ennuis à nous-mêmes, nous nous livrons depuis plusieurs années à des essais. Nous comparons les bouchons de différents fournisseurs parfois très coûteux utilisés dans le passé et d’autres systèmes de bouchage aux bouchons au nom très prometteur « Diamant », produits selon une nouvelle méthode. Cette méthode de l’entreprise française Oeneo Bouchage consiste à traiter des particules de chêne-liège finement moulues avec du gaz carbonique à l’état supercritique (c.-à-d. entre le liquide et le gazeux). Grâce à ce gaz carbonique « supercritique » neutre, on est capable de pénétrer au cœur du liège de façon à extraire les molécules polluantes, comme le Trichloroanisole, responsable du fameux goût de bouchon. Ce procédé écologique permet de produire du liège pur qui ne contient plus d’éléments provoquant des déviations organoleptiques. Ainsi un développement impeccable et libre du vin est garanti ; lors du débouchement de la bouteille, le bouchon « Diam » sent le vin et l’on retrouve tout le goût du vin en bouche.
Depuis un certain temps, les bouchons « Diamant » sont utilisés pour tous nos crémants. Etant donné que sur des vins embouteillés il y a 4-5 ans, les bouchons ont fait bonne preuve, nous avons décidé de miser sur « Diam » pour la majorité des vins de cépages nobles à partir du millésime 2008. Au fait, entretemps Oeneo Bouchage marque ses bouchons avec la mention « Liège garanti sans goût de bouchon ».

© mertenmedia